Le Betor en action

Edith Farinaud – Sentinelle égalité professionnelle – 30 janvier 2015

La Sentinelle est un(e) militant(e) CFDT, ayant développé(e) dans son entreprise une compétence en matière d’égalité professionnelle et ayant une appétence pour le sujet. Elle a un triple rôle auprès des équipes d’entreprise, de son syndicat et de la F3C :

-      animer et susciter une dynamique sur l’égalité professionnelle
-      veiller à la mixité des structures
-      accompagner les équipes sur les questions de l’égalité professionnelle, la négociation, le harcèlement sexuel, le plafond de verre.

La Sentinelle participe à divers évènements comme les rassemblements, la journée du 8 mars…

Le réseau Sentinelles de la F3C est le regroupement de plusieurs sentinelles issues des divers champs professionnels couverts par la fédération. Afin d’outiller les syndicats et les équipes d’entreprise sur l’égalité professionnelle, le réseau a conçu et met à disposition des fiches pratiques sur les thématiques de l’égalité professionnelle.

 

Vous l’avez compris, la sentinelle du Betor-pub, c’est moi.

Assemblée Générale du Bétor du 24 novembre – 23 décembre 2014

La Qualité de Vie au Travail

Cet évènement 2014 a réuni près de cent participants. Une participation très forte donc, à l’image d’un Bétor-Pub dynamique.

Le matin, nos délégués ont échangé avec nos quatre intervenants : Etienne Heroguer, ingénieur à la CRAM, Claude-Emmanuel Triomphe, directeur général chez ASTREES, Diego Melchior, secrétaire régional CFDT Ile de France et Jean-Y

ves Lautridou, secrétaire fédéral F3C CFDT. Les échanges furent nombreux et instructifs.

Après un repas frugal, pour relancer l’attention, Michel Sailly nous a présenté les actions menées au sein de la FGMM.

Puis, trois groupes de discussion, constitués des participants, ont planché sur les questions suivantes :

-          Quelles actions en prévention des risques psycho-sociaux ?
-          Pour quels résultats ?
-          S’il ne se passe rien, que faudrait-il faire pour faire bouger la direction ?
-          Quels types d’actions mettre en œuvre ?

Le Bureau remercie chaleureusement les participants : intervenants,  militants et  adhérents.

 

Fabienne Dravers – Société ASTEK
Mon expérience militante : tisser le lien entre fonctions électives et fonctions désignatives – 10 décembre 2014

Le métier de déléguée syndicale et de déléguée du personnel sont très chouettes.

Tu commences par prêter l’oreille aux collègues: il faut leur poser de bonnes questions quand ils disent qu’ils ont des problèmes (heures de transports, congés imposés, heures sup. non payées..).  Ensuite, tu poses les questions à l’employeur : questions ouvertes si tu ne veux pas obtenir des oui ou des non laconiques. Quand un collègue est convoqué pour un entretien préalable à licenciement, tu l’assistes avant, pendant et après l’entretien.  Tu peux poser des questions à l’employeur et tu rédiges un compte rendu pour le collègue qui pourra saisir le conseil de prud’hommes. Tu peux aussi saisir l’inspection du travail.

Un jour, tu veux aller plus loin, alors tu deviens défenseure syndicale, qui joue le même rôle que l’avocat aux prud’hommes mais sans la robe.  Le défenseur connaît bien le code du travail. C’est un plaisir extraordinaire lorsque les juges donnent raison au salarié que tu as défendu parce que tu as construit un bon dossier.

Enfin, tu peux devenir conseillère prud’homale, c’est à dire juge.  Là tu écoutes les plaideurs, à la fois demandeur et défendeur.  Puis avec les autres conseillers, tu délibères, et si tu présides le bureau de jugement, tu rédiges le jugement qui s’appuie sur le droit et permet de faire passer des messages au travers du style que tu emploies.

Et,  mon employeur, qui voulait me reléguer dans un placard, assiste à ma métamorphose !

 

Michel ROUGÉ –  Responsable de la Formation Syndicale au Betor-Pub – 02 décembre 2014

Délégué syndical chez Atos infogérance, j’organise également la formation de nos militants au Betor. Levier essentiel pour exercer son rôle de représentant du personnel, le syndicat encourage et soutient la formation des élus CFDT en y consacrant chaque année un budget.

Le principal organisme de formation syndicale CFDT pour les Franciliens est  l’IREFE à Paris. Leur catalogue et les formulaires utiles se trouvent sur http://www.irefe.com/.

Les frais occasionnés par la formation syndicale sont de 3 types:
- le maintien du salaire, à demander à l’employeur au moins 30 jours à l’avance avec le CFESS (Congé Formation Économique, Sociale et Syndicale).
- les frais TR (Transport et Restauration), pris en charge par le stagiaire.
- les frais pédagogiques, dépendant de la formation souhaitée.
o   Si c’est une formation CE/DUP, après inscription à l’ordre du jour CE/DUP, le financement se fait  sur le budget de fonctionnement ;
o    Si c’est une formation CHSCT, c’est à l’employeur de payer ;
o   Pour les formations DS, DP, ou découverte de la CFDT, c’est au syndicat de financer.

Pour toute demande de formation, il est utile de me contacter au préalable. m.rouge@betor-pub.org

 

Lionel Sornique, Conseiller du salarié de Paris – 18 novembre 2014

J’ai effectué toute ma carrière professionnelle chez Olivetti, constructeur de machines à écrire, à calculer puis d’ordinateurs. Technicien de maintenance depuis 1970, je suis devenu ingénieur qualité par la promotion interne.
Rachetés successivement par Wang puis Gétronics, j’ai exercé des mandats de DP & CE pour défendre les intérêts des salariés.
Après mon départ en retraite, j’ai souhaité garder le contact avec le monde du travail en m’investissant à l’UD 92 de la Défense où j’effectuais des permanences téléphoniques pour les salariés non adhérents.
Puis, j’ai été mandaté comme administrateur ASSEDIC des Hauts de Seine jusqu’à la réforme et la création de Pôle Emploi.
Depuis, je suis conseiller du salarié d’abord dans le 92 et depuis 5 ans à Paris. Il s’agit d’accompagner des salariés lors de leur entretien de licenciement, en l’absence de représentant du personnel dans leur entreprise.

 

Élections professionnelles – 27 octobre 2014

Les élections CE, DP ou DUP sont un évènement primordial dans la vie sociale de l’entreprise. Axe prioritaire du Betor, une personne à temps plein est venue renforcer le pôle élection depuis cet été.
Entre le traitement des invitations à négocier, la négociation, l’aide aux sections, la coordination avec le reste de l’organisation CFDT, le recueil des résultats et le suivi, le travail est important.
Nous invitons tous nos sympathisants, adhérents et militants qui vont être ou sont dans un contexte électoral à nous contacter.
De même, nous sollicitons nos adhérents souhaitant nous aider, à participer aux négociations deprotocoles d’accord pré-électoraux.

Contactez nous, nous répondrons à vos questions (processus électoral, heures de délégation, etc …)
- par mail : elections@betor-pub.org
- par téléphone : 01 41 37 90 84

 

Conseil syndical d’octobre – Présentation des comptes et Modernisation des IRP – 17 octobre 2014

Nous étions très nombreux au conseil syndical d’octobre, preuve s’il en était besoin que le Bétor-Pub est un syndicat actif et impliqué dans tous les débats, mais aussi,que le sujet de la représentation du personnel est un sujet brûlant.

Après la présentation des comptes 2013, trois temps forts ont émaillé le débat sur la réforme des IRP à venir.
L’ensemble des militants présents ont sans tabous exprimé leur ressenti sur les précédentes négociations entre organisations syndicales et patronales, puis ils ont exposé ce que chacun vit au quotidien dans son entreprise mettant ainsi en exergue les enjeux de ces négociations. Enfin, de nombreuses propositions ont animé la fin des débats.
Nous remercions tous les participants pour la qualité des débats, la confédération de nous avoir accueilli et Marylise pour la qualité de son intervention.