Discrimination – le physique de l’emploi

Discrimination – le physique de l’emploi

Le Défenseur des droits et l’Organisation Internationale du travail ont communiqué les résultats du 9ème baromètre, réalisé par l’IFOP portant sur « la perception des discriminations dans le travail » avec un angle plus spécifique « le physique de l’emploi ». Les résultats mettent en évidence la place importante qu’occupe dans les recrutements la conformité des candidats aux normes socialement admises. Avoir un style ou une corpulence « hors normes » constitue ainsi un inconvénient majeur pour être embauché et peut inciter les employeurs à questionner les candidats sur ces attributs lors des entretiens d’embauche. La discrimination à l’embauche liée à l’apparence physique est ainsi plus fréquemment rapportée par les personnes obèses ou celles ayant un style vestimentaire atypique, mais surtout par les femmes. Selon les résultats de cette étude, près de 15 ans après son introduction dans la loi et alors que la jurisprudence est encore rare, le critère de l’apparence physique apparaît bien comme un critère à part entière qui a pleinement sa place parmi les motifs de discrimination juridiquement prohibés.
En savoir plus avec ce dépliant.

email

Laisser un commentaire